Music labels history

Opus 22 Records - fredhoff Studio

Labels de musique indépendants

Création de l'article par Frédéric Hoffbeck durant le confinement - 2020.

Un label indépendant est un label qui fonctionne sans le financement des grandes maisons de disques (Majors) ; il s'agit souvent d'une petite structure d'entreprise ou d'une association.

De nombreux labels ont commencé en tant que producteurs et distributeurs de genres musicaux spécifiques, tels que la musique jazz, ou représentent quelque chose de nouveau et non traditionnel, comme Elvis Presley à ses débuts.

Aujourd'hui, la musique qui apparait sur des labels indépendants est souvent appelée musique indépendante, ou plus précisément par genre, comme le hip-hop indépendant.

Les labels indépendants produisent et distribuent environ 66% des titres musicaux, mais ne représentent que 20% des ventes. De nombreux artistes commencent leur carrière sur des labels indépendants.

Les années 1960 et 1980 sont considérées les périodes les plus prospères pour les labels indépendants.

Histoire

Quand Edison a dévoilé le phonographe en 1877, permettant la lecture et l'enregistrement acoustique, il a posé les premières briques de l'évolution de la musique moderne.

Les disques supportaient 2 à 3 minutes d'audio, les microphones électroniques n'étaient pas comparables et les artistes, pas encore des artistes selon les conventions d'aujourd'hui, recevaient de petits honoraires fixes sans redevances.

Les musiciens appartenaient à des syndicats. Les plus grands compositeurs avaient de la chance s'ils obtenaient 15% des ventes de partitions. Pas encore tout à fait un travail et du matériel de rêve.

Original, 1901 logo of Victor Talking Machine Company.

Victor Junior Gramophone

La Victor Talking Machine Company (1901 - 1929) est une entreprise américaine qui fut un des principaux producteurs de phonographes et de disques phonographiques au début du xxe siècle. Elle fut absorbée en 1929 par la Radio Corporation of America (RCA). His Master’s Voice (abrégé en HMV), connu en France sous le nom "La voix de son maître", sera le nom d’un label de musique britannique appartenant au groupe EMI. HMV est également détaillant de disques dans quelques pays.

Les labels indépendants ont toujours des développements initiaux dans la musique populaire, en commençant par la période d'après-guerre aux États-Unis .

Les différends avec les principaux labels ont conduit à une prolifération de plus petits labels spécialisés dans le country, le jazz et le blues.

C'est un label indépendant de Chicago, Chess Records, qui publie en 1951 Rocket 88 d'Ike Turner et les Kings of Rhythm, souvent considéré comme le premier disque de rock'n roll. Le disque avait été enregistré dans le studio Sun, plus tard propriété de Sun Records, autre petit label indépendant emblématique des débuts du rock, qui publie notamment les cinq premiers disques d'Elvis Presley.

Sun Studio est un studio d'enregistrement fondé par Sam Phillips au 706 Union Avenue à Memphis, dans le Tennessee (USA) en 1950.

Logo Sun Records.

A l'été 1953, Elvis Presley pousse les portes du studios Sun Records à Memphis avec l'intention d'enregistrer un disque pour l'offrir à sa mère...

Sun Records a joué un rôle important dans le développement du rock 'n' roll et de la musique country, travaillant avec des artistes tels qu'Elvis Presley, Carl Perkins, Johnny Cash, Jerry Lee Lewis, Roy Orbison et Charlie Rich.

Elvis lors d'un concert au The Ed Sullivan Show (1956).

Ces labels indépendants visaient généralement leurs sorties à un public restreint mais fidèle.

Ils s'appuyaient moins sur les ventes de masse et pouvaient offrir aux artistes beaucoup plus d'opportunités d'expérimentation et de liberté artistique.

Etats-Unis : le commencement

A la fin des années 1940 et dans les années 1950, le secteur de la musique américaine a changé.

Plusieurs sociétés ont créé leurs propres studios d'enregistrement et le nombre de propriétaires de labels a commencé à augmenter. Beaucoup de ces propriétaires se sont rendu compte que quel que soit le label qui publie en premier une chanson, il est légalement autorisé à recevoir une compensation pour chaque disque vendu.

Fondée en 1958 par Bill Putnam Sr., Universal Audio a toujours été synonyme d’innovation pour le matériel d’enregistrement et ce, depuis sa création. Ingénieur du son préféré de Frank Sinatra, Nat King Cole, Ray Charles et autres, le regretté Bill Putnam Sr. était un précurseur, passionné et créatif, amplement considéré comme le père de l'enregistrement moderne – en attestent ses équipements de studio légendaires encore en service aujourd'hui.

A la suite des pionniers originaux de l'industrie de la musique, de nombreux nouveaux labels ont été lancés au cours des décennies suivantes par des personnes ayant une expérience de l'industrie.

Atlantic Recording Corporation

(simplement connu sous le nom d'Atlantic Records)

est une maison de disques américaine fondée en octobre 1947 par Ahmet Ertegun et Herb Abramson.

Au cours de ses 20 premières années d'exploitation, Atlantic s'est forgé une réputation comme l'un des plus importants labels américains, spécialisé dans le jazz, le R&B et la soul par Aretha Franklin, Ray Charles, Wilson Pickett, Sam et Dave, Ruth Brown et Otis Redding.

Sa position a été grandement améliorée par son accord de distribution avec Stax. En 1967, Atlantic est devenue une filiale à 100% de Warner Bros.-Seven Arts, maintenant le Warner Music Group, et s'est développée dans la musique rock et pop avec les sorties de Led Zeppelin et Yes.

Le label Stax Records est créé sous le nom de Satellite Records à Memphis en 1958 par Jim Stewart et sa sœur, Estelle Axton, Stax est devenue dans les années 1960 une des maisons de production les plus importantes de la musique soul.

Logo Stax - Création 1958.

Maison de disque Motown, chansons de soul et de rhythm and blues (ou R’n’B) plus accessibles que la production de labels concurrents tel que Stax (création 1959).

Stax est devenue dans les années 1960 une des maisons de production les plus importantes de la musique soul (la Motown sera sa principale concurrente), avant de fermer ses portes en 1975.

Au cours des années 1980 et 1990, de nombreux labels de rap ont été créés par des artistes à la recherche de nouveaux talents.

Frise chronologique des "Major labels" (timeline).

Angleterre : rock et contre-culture

Au Royaume-Uni, dans les années 50 et 60, les grands labels EMI, Philips et Decca avaient tellement de pouvoir que les plus petits labels avaient du mal à s'établir.

Plusieurs producteurs britanniques ont lancé des labels indépendants, dont Joe Meek (Triumph Records), Andrew Oldham (Immediate Records) et Larry Page (Page One Records).

AIR Studios à Londres. Associated Independent Recording (AIR), une compagnie de disque indépendante, a été fondée en Londres en 1969 par les Beatles, le producteur George Martin et son partenaire John Burgess après leur départ de EMI. Depuis 1969, AIR a exploité ses propres installations professionnelles d'enregistrement audio.

Chrysalis Records, lancé par Chris Wright et Terry Ellis, était peut-être le label indépendant le plus réussi de cette époque. Plusieurs artistes établis ont commencé leurs propres labels indépendants, y compris les Beatles d'Apple Records et The Rolling Stones de Rolling Stones Records.

Les studios Abbey Road sont des studios d'enregistrement britannique situés à Londres, sur la rue du même nom. Ils ont été créés par EMI en novembre 1931.

Logo Abbey Road Studios.

Album de The Beatles - Abbey Road (1969).

Le mouvement punk rock a été un autre tournant pour les labels indépendants, le mouvement DIY ("fait maison") créant une prolifération encore plus grande de labels indépendants.

Des années 70 à aujourd'hui

La fin des années 70 a vu la création de sociétés de distribution indépendantes telles que Pinnacle et Spartan ou aussi The Cartel, offrant aux labels indépendants un moyen de distribution efficace sans impliquer les grands labels.

Le UK Indie Chart est devenu une source majeure d'exposition pour les artistes sur des labels indépendants, avec les dix meilleurs singles régulièrement diffusés sur l'émission de télévision nationale The Chart Show.

A la fin des années 1980, les principaux labels avaient identifié une opportunité de créer de nouveaux artistes en utilisant le graphique indépendant et ont commencé à créer des labels subsidiaires financés par les principaux labels mais distribués indépendamment. Cela a permis aux principaux labels de pousser efficacement les labels indépendants hors du marché, et le graphique indépendant est devenu moins important au début des années 1990. Le terme « alternative » était de plus en plus utilisé pour décrire les artistes, et «indie» était plus souvent utilisé pour décrire un large éventail de rock et de pop à base de guitare.

L'album de 1994 de The Offspring, Smash, était en avril 2007 le disque indépendant le plus vendu de tous les temps. L'album a été certifié six fois platine aux États-Unis et s'est vendu à plus de 12 millions d'exemplaires dans le monde.

The Offspring - Smash (1994)

Epitaph est un label créé en 1980 et dirigé par Brett Gurewitz, guitariste de Bad Religion.

Aujourd'hui, la frontière entre les labels indépendants et majors s'est beaucoup réduite, en effet, beaucoup de grands artistes tels que Madonna, Coldplay, Prince, ont quitté leur maison de disque pour se lancer seul, avec des plateformes comme Apple Music, Spotify, Deezer, etc. et la disparition progressive des supports physiques, plus besoin de grand-chose, à part d'une bonne agence de presse.

Les nouveaux talents peuvent désormais s'enregistrer, publier une vidéo sur Youtube, et espérer se faire remarquer par un producteur ou label pour les aider à lancer leur carrière dans la musique.

Illustration de l'évolution de la musique.

Sur le terrain, la musique n'a jamais été aussi rapide. Les chansons qui comptent plus de six chiffres sont conçues, enregistrées et publiées en une semaine. Le délai d'exécution est désormais une préférence stratégique.

Le streaming a remplacé les ventes de musique physique, supprimant le plus souvent le besoin de réseaux de fabrication. Les superstars mondiales et les collectifs ambitieux sprintent à travers plusieurs déploiements par an. Les mèmes lancent des chansons massives et les créateurs de l'ombre deviennent des influenceurs réels...

C'est peut-être là, de nos jours, la raison d'être des labels indépendants, de pouvoir proposer un accompagnement et un développement d'artistes dans un environnement musicale complexe afin de proposer une alternative hors des sentiers battus...

Label / Management :

Frédéric Hoffbeck

Opus 22 Records - fredhoff Studio

E-mail : opus22records@gmail.com